Etre informé par mail des nouvelles publications

mercredi 18 avril 2018

On essaie. On dit entre les lignes. On ne prononce pas le mot "séparés". On le lâche juste du bout des lèvres. On vieillit. Le corps s'étale, ralentit. On change de place. On n'est plus au cœur du monde. L'univers accessible se restreint. Il manque des voisines au compteur. Qui sera le prochain ? La vie déploie sa pelote tenue. Elle tient dans les pas de mon père. Tout se poursuit encore.

mardi 17 avril 2018


Je m'assieds sur le bord de la margelle. J'arrache le chiendent qui a poussé entre les cailloux blancs. Le soleil frôle mon épaule. Une pie vole au-dessus de moi suivie d'une autre. Les oiseaux sur les arbres alentour vocalisent à qui mieux mieux, ivres de ciel et d'azur. La fin d'après midi est si douce. Je regarde les yeux grand ouverts ce que voit ma mère depuis sa tombe. Je me dis. Elle est bien. L'hiver est passé maintenant.






dimanche 15 avril 2018





Avec des fils de laine, des fétus de paille, je tisse un nid.
Mon coeur dedans comme un œuf de porcelaine lisse, poli, brillant, intact.
Je ne reconnais plus rien. Je pourrais le déposer à l'été, m'arrêter là.




samedi 14 avril 2018

En avril ne te découvre pas d'un fil
Ecoute l'éclat, la chanson
Repasse par ici avant qu'il soit trop tard
Tu entends
Ne mets pas tes mains sur les oreilles, dis bonjour à la dame, souris
Qu'est ce que c'est que cette face de carême ?  On ne t'a pas appris à.
Tourner sept fois sa langue sans se retourner
Attendre un deux trois. Soleil, c'est celui qui dit qui y est. Ce n'est pas grave.
Je patiente. Je fais des pelotes de tout. De plusieurs couleurs emmêlées, bien tassées au fond de ma poche.  Il n'a qu'à bien se tenir celui qui.
Le yoyo est un jeu très amusant. Qui rate. De quoi parles tu . Tu vrac. Je vrac. Je.  La vie en désordre. Je démêle mes cheveux. Un peu, trop. Je casse la brosse.
Je cherche la poupée barbie, ses grandes jambes. Et la robe orange à poissons qu'elle portait. Ce jour echappé se rattrape à rien. Un fil.